CENTRE HOSPITALIER DE LENS

HÔPITAL PRIVÉ DE BOIS BERNARD

La chirurgie mini-invasive

 

Il s’agit d’une avancée majeure ces dernières années en Chirurgie Cardiaque. Notre Unité a été la première dans la région, en 2009, à proposer cette technique devenant un centre de référence. Régulièrement nous accueillons des équipes chirurgicales françaises qui souhaitent se former à cette chirurgie.

Depuis le début de notre expérience, plus de 550 patients ont bénéficié de ce type d’opérations dans notre Unité pour la chirurgie de valve aortique et mitrale.

 

mini01

Historique 

Depuis le début de la chirurgie cardiaque il y a plus de 60 ans, les opérations du coeur nécessitent une ouverture de la cage thoracique verticale d’environ 20 - 25 cm avec une section de l’os sternum : « la sternotomie ».

Même si la consolidation de cet os est obtenue en quelques semaines et qu’aucune séquelle n’est habituellement observée, des précautions sont nécessaires après l’opération pour éviter essentiellement un problème de consolidation.

De nos jours la majorité des interventions dans tous les centres de Chirurgie Cardiaque se déroulent avec une sternotomie.

Cela représente pour les patients une contrainte parfois difficile à accepter et une délai de récupération allongé. 

Sternotomie

 

 

En quoi consiste la chirurgie mini-invasive ?

L’évolution des technologies et des instruments chirurgicaux a permis de développer dans toutes les spécialités chirurgicales des techniques moins agressives.

La chirurgie cardiaque mini-invasive permet de réaliser certaines interventions, en particulier de remplacement ou de réparations des valves, sans procéder à l'ouverture complète du thorax. Depuis peu, nous étendons cette technique aux pontages coronaires lorsque cela est possible.


 

L’intervention débute comme toutes les autres par une anesthésie générale. La circulation extracorporelle (lien vers CEC) pourra être mise en place soit classiquement, soit en abordant les vaisseaux de l’aine ou au niveau de l’épaule (petite cicatrice qui disparaitra quasiment).

 

Le chirurgien accède au cœur soit

    • par une section très courte de l’os (env 5 - 7 cm)  : « mini-sternotomie »
    • soit en passant entre deux côtes sur le coté droit ou gauche : « mini-thoracotomie ».

Il peut s’aider parfois d’une caméra insérée dans le thorax par un petit orifice qui permettra une vision parfaite du cœur sur un écran.

La qualité du geste opératoire est comparable à la sternotomie.


mini04medium

 

 

Avantages de la chirurgie mini-invasive

Dès le jour de l’opération, le bénéfice est présent avec la possibilité d’être au fauteuil quelques heures après l’arrivée en réanimation.

Dans les jours qui suivent, les gestes de la vie quotidienne peuvent être réalisés plus facilement et de façon moins douloureuse.


Le principal avantage de cette technique est donc d’être mieux tolérée par les patients dans la période postopératoire immédiate mais aussi de permettre une récupération physique et une reprise des activités plus rapide.


Un bénéfice esthétique est également notable en l’absence d’une grande cicatrice au milieu du thorax.


C’est le Chirurgien Cardiaque qui fera généralement réaliser un scanner thoracique préopératoire et évaluera la possibilité de réaliser ce type de chirurgie.

 

Si les conditions ne sont pas favorables ou si, pendant l’intervention, il n’était pas possible d’effectuer le geste prévu selon cette technique, une ouverture « classique » du thorax sera alors réalisée sans problème.

 

Petite incision entre 2 côtes pour remplacer la valve aortique

 

Tous droits réservés. Copyright 2021     Conception OD CONCEPT