CENTRE HOSPITALIER DE LENS

HÔPITAL PRIVÉ DE BOIS BERNARD

La chirurgie des artères coronaires

 

La maladie en cause : l’athérosclérose

Le cœur est un muscle qui fonctionne car il reçoit du sang par de petites artères situées à sa surface : les artères coronaires.

  

Celles-ci peuvent s’abimer et des dépôts de graisse à l’intérieur peuvent venir rétrécir leur calibre ou même les boucher : c’est l’athérosclérose.

Cela peut donner des douleurs dans la poitrine ou dans le bras (angine de poitrine) ou simplement une fatigue inhabituelle et de l’essoufflement.

Habituellement les patients consultent un Cardiologue. Celui-ci fera réaliser différents examens dont le plus important qui servira à visualiser l'état de la paroi des artères coronaires : la coronarographie.Athérosclérose

Si lors de cet examen des rétrécissements sont découverts sur les artères coronaires, une discussion a lieu entre les Cardiologues et les Chirurgiens pour choisir le meilleur traitement :

 

  • Soit des « stents » (petits ressorts métalliques) seront mis dans les artères pour les réouvrir lors d’une 2ème coronarographie,

 

  •  Soit une intervention chirurgicale de « pontages coronaires » sera proposée si des stents ne peuvent pas être mis car beaucoup d’artères sont touchées ou si les dépôts sont à des endroits délicats.

 

Stent

 

 

 

Les pontages coronaires

Les pontages coronaires sont les interventions les plus souvent réalisées en Chirurgie Cardiaque.

GreffonLe but de l’intervention va être de redonner du sang au cœur en contournant la zone rétrécie de l’artère coronaire. Pour cela de nouveaux « tuyaux », qui sont en fait des artères ou des veines du patient vont être branchées sur les artères coronaires et créer ainsi un deuxième chemin pour le sang.

L’intervention va se dérouler en plusieurs étapes :

  • Tout d’abord, l’Anesthésiste va procéder à une anesthésie générale.
  • Le Chirurgien va procéder à l’ouverture du thorax par une incision verticale d’environ 20 à 25 cm. L’os (sternum) sera coupé puis refixé à la fin de l’intervention avec des fils en acier.
  • Ensuite il va prélever les greffons qui serviront à faire les pontages : à l’intérieur du thorax (artères mammaires), au niveau du bras (artère radiale) ou des jambes (veines saphènes).
  • Il procédera ensuite à la réalisation des pontages dont le nombre dépendra de la coronarographie. Pour cela, il va utiliser ces greffons en pont (shunt) entre l’aorte (ou l’une de ses branches) et l’artère coronaire en dessous de la sténose et/ou de l’occlusion.
  • Parfois les pontages peuvent être réalisés sans arrêter le cœur et sans circulation extra corporelle ; on appelle cette intervention : « pontages à coeur battant ».  C’est le Chirurgien qui décidera selon l’étendue de la maladie.

 

Dans tous les cas il faut savoir que le nombre de pontages et le fait d’arrêter le coeur

ne rend pas l'intervention plus grave ni plus risquée.

 

A la fin de l’intervention, les patients vont en Unité de Réanimation de Chirurgie Cardiaque. Le fonctionnement des organes (poumon, cœur, rein...) sera surveillé de façon très rapprochée par les Anesthésistes-Réanimateurs qui procéderont au réveil dès qu’ils le jugeront possible.

Une nuit, au minimum, sera passée en réanimation mais parfois un séjour plus long est nécessaire et le retour en chambre en Hospitalisation se fera dès que les médecins jugeront que l’état de santé est compatible avec cela.

Tous droits réservés. Copyright 2021     Conception OD CONCEPT